Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

La Saga des Helvètes, partie 4

Publié le par Demotz J.

La Saga des Helvètes, partie 4

Aventicum, 43 apr. J.-C., seconde année de règne de l’empereur Claude.

"-Alors, c'est quoi la suite?

-Aaaah, ce sont mes moments préférés, l'époque de la grande victoire, l'époque des héros!

Mais commençons par le commencement. Cette époque commence il y a environ 250 ans (env. 200 av. J.-C.) , et la société continue d'évoluer dans notre région. Tu te souviens, je te parlais des villages dans la campagne, du fait qu'il n'y avait pas de villes dans nos régions... Et bien, cela a changé. A cette époque de grands centres fortifiés ont commencé à se construire: les oppida* . Les plus proches de nous étaient situés sur le Mont Vully (nda: nom antique inconnu), près du lac, et un autre, parmi les plus grands était situé à Brenodurum (Berne), dans les boucles du fleuve (L'Aar). Tu vois, loin de l'image de barbares vivant dans la forêt: de grandes villes avec un conseil de nobles, comme les sénats actuels!

Je dois te dire une chose sur ces nobles, car ils sont bien différent de maintenant. Ceux-ci avaient le pouvoir non seulement sur la vie quotidienne, avec le contrôle des champs, de mines et de troupeaux, mais aussi sur la vie spirituelle, avec la religion. Mais je ne vais pas trop m'étendre sur le sujet, peut-être un autre jour. Ces nobles avaient avec eux un grand nombre d'ambactes. Ces gens étaient des guerriers, mais qui n'étaient pas assez riches pour être indépendant, ou qui ne le voulaient pas. Ils mettaient donc leur épée au service d'un noble plus riche qu'eux.

En plus de ces nobles, il y avait des personnages très importants: les druides! Tu as déjà dû entendre parler d'eux, mais on ne sait plus grand chose à leur sujet... Ce qui est certain, c'est qu'ils étaient centraux dans la société. Comme nous n'avions pas d'écriture, ils étaient la mémoire du peuple: ils connaissaient les légendes, mais aussi les lois. Ils s'occupaient des dieux, mais aussi des hommes, en servant de juges. C'est pourquoi César les a fortement combattu, mais j'y reviendrai plus tard.

Je te parlais des guerriers, je vais te dire un mot sur leurs armes! L'arme la plus commune était la lance, ou la javeline. Ces armes sont très efficace: avec une lance, tu peux non seulement piquer avec la pointe, mais aussi, comme ça, tchak!, trancher le bras d'un adversaire!

-Grand-père! Tu me fais peur!

-Désolé mon garçon.

Ces lances étaient utilisées comme armes au corps à corps, on ne les lançait pas, malgré leur nom. Pour ceci, il y avait les javelines, qui y ressemblaient beaucoup, mais plus courtes, entre 100 et 150 cm. Ou, pour continuer avec le combat à distance, la fronde! Utile pour chasser les oiseaux, le lièvre, mais aussi pour la guerre: une bonne pierre de 500 grammes peut faire du dégât!

Mais les armes les plus prestigieuses étaient les épées: plus longues que les glaives romains, mais encore pointues: une arme avec laquelle il était possible de donner des coups de taille, mais aussi d'estoc.** C'étaient des chefs-d'œuvre de forgerons, avec des fourreaux qui donnaient beaucoup de prestige à leur porteur. Avec ces armes, on trouve les boucliers, mais aussi les casques et les cottes de mailles. Tu sais d'ailleurs que c'est nous, Celtes, qui les avons inventées, et que les Romains ont trouvé tellement bien qu'ils nous ont copié?

A cette époque, il y a environ 150 ans, des rumeurs ont commencé à se propager dans le Nord, sur un grand peuple qui aurait quitté sa terre natale pour descendre vers le Sud: les Cimbres, venu de la péninsule cimbrique! (Danemark). A ceux-ci se sont joints deux peuples du Nord de la Germanie, les Teutons et les Ambrons. Ces peuples ont commencé à descendre le Danube et sont arrivés dans la région de Norique (Autriche), et ont commencé à se battre avec les Taurisques, les habitants de la région. Tu sais, à cette époque, Rome était une puissance importante, et alliée avec ce peuple. Elle a donc envoyé une troupe pour arrêter ces envahisseurs... et à Noreia, elle a été vaincue! C'était un grand choc, car Rome n'avait plus connu de défaite depuis presque un siècle!

Heureusement pour eux, les Cimbres et leurs alliés ne se sont pas dirigés en Italie. Ils sont passés dans le Sud de la Germanie et là, un peuple c'est joint à eux...

-Qui ça? D'autres Germains?

-Presque! Une fraction d'un peuple qui vivait dans la région: Les Tigurins, l'une des quatre grandes tribus helvètes! De fiers guerriers, très puissants. mené par un chef jeune mais très renommé: Divico!

Mais avant de partir, ils ont demandé aux dieux une protection sur leur chemin, et ils ont réalisés de très grands sacrifices sur un mont sacré. Ce mont, (Le Mormont), n'était pas situé très loin d'ici (La Sarraz, canton de Vaud). Là, ils ont sacrifiés un très grand nombre d'animaux, des bœufs, des cochons et même de grands chevaux, importés du Sud, d'une très grande valeur. Avec ces animaux, un très grand nombre d'objets très précieux et utiles... mais presque pas d'armes. Etonnant, non? Enfin, c'est ce dont on se souvient... peut-être que la légende est fausse, qui sait?

Une fois ces grands sacrifices fait, ils se sont mis en route... Pour m'apporter le dîner! Allez, allez!

-Grand-père! Tu n'as pas le droit!

-J'ai tous les droits mon petit! Si tu veux la suite, je veux mon repas!

-Bon, bon..."

* Pour plus d'informations sur ce point, voir l'article sur le sujet: http://viviskes.overblog.com/2014/06/les-oppida-de-romandie.html

**En effet, au contraire des épées de La Tène finale, les épées de La Tène moyenne possèdent encore des pointes, qui disparaissent peu avant le début de la guerre des Gaules.

Bibliographie:

KAENEL G., L'an -58, les Hélvètes, Archéologie d'un peuple celte. Grandes dates, Lausanne, 2012

CARRON N., BOURQUI Y., DEMOTZ J., Batailles des guerres cimbriques: répertoire de sources. Séminaire de recherche dirigé par LUGINBÜHL T. Université de Lausanne, 2014

http://latenium.ch/

http://www.musees.vd.ch/musee-darcheologie-et-dhistoire/fouilles-du-mormont/

Images:

Crâne de cheval du Mormont.

Sceau et céramique du Mormont.

Épée, fourreau et lance de La Tène (Laténium)

Plan de l'oppidum de Brenodurum (Berne)

Portrait d'un noble avec lance et bouclier de La Tène Moyenne.

Restitution du rempart du Mont Vully

La Saga des Helvètes, partie 4
La Saga des Helvètes, partie 4
La Saga des Helvètes, partie 4
La Saga des Helvètes, partie 4
La Saga des Helvètes, partie 4
La Saga des Helvètes, partie 4

Commenter cet article