Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

La Saga des Helvètes, partie 2

Publié le par J. Demotz

Saga des Helvètes, partie 2

Aventicum, 43 apr. J.-C., seconde année de règne de l’empereur Claude.

"-Aaaah, ça fait du bien par ou ça passe. Comme quoi ces Romains n'ont pas amené que du mauvais. Merci mon garçon. Bon, où en étions-nous?

-L'arrivée des nouveaux hommes, avec des nouvelles armes.

-Oui! Alors... comment dire ça de manière simple?

Après l'arrivée de ces hommes, il y a, encore une fois, des grands changements. Tu te souviens ce que je t'ai raconté sur les armes et armures en bronze? Hé bien, tout ceci a disparu. Pas tout d'un coup, évidement, mais ça a été remplacé. Car à cette époque, est apparu, venant de l'est, un nouveau métal: le fer!

Oui, pour nous, c'est normal d'avoir un couteau, ou des clous en fer, mais à l'époque c'était ce qui se faisait de plus moderne. C'était une belle époque et je vais t'en raconter quelques anecdotes dont la mémoire m'a été transmise.

La première chose dont je dois te parler concerne un lieu situé assez loin de chez nous, mais aussi dans les Alpes, vers l'Est, dans la province de Rhétie (Autriche). Comme chez nous, les Rhètes avaient des montagnes et en exploitaient une des plus grandes richesses qui les a rendus très célèbres: l'or blanc, le sel. Oui, car, comme tu le sais, sans sel, impossible de conserver les aliments. Imagines toi que c'était tellement précieux, qu'il était utilisé comme monnaie. Les pièces de bronze ou d'argent, sont arrivées plus tard. Mais je m'égare. Ce lieu, situé près d'un lac, était connu pour sa mine (Halstatt). On exportait son sel jusque vers la mer, au Nord, chez les Germains.

Cette époque, c'était aussi l'époque des princes. Des riches aristocrates qui vivaient dans des résidences très impressionnantes. Tu te souviens l'autre jour, nous sommes allés nous promener le long de la Sarine, et là, je t'ai montré une grande levée de terre qui protégeait un éperon rocheux. Et bien là vivait un de ces princes. (Châtillon-sur-Glâne). Quand j'étais un peu plus jeune, j'ai été m'amuser à aller chercher des restes d'amphores qu'ils faisaient venir de Massilia (Marseille) ou de Grèce, avec des coupes très jolies ! Mais malheureusement, elles étaient toutes cassées.

Puisque je te parle de ces princes, je ne peux m'empêcher de te parler de ce que m'a conté un étranger venant de Lugdunum. (Lyon) Celui-ci m'a raconté comment deux pilleurs ont été exécutés pour avoir tenter de voler le matériel de la tombe de la princesse de Vix. Celle-ci, une princesse de cette époque, était sans doute très puissante et riche. Nous n'avons pas retenu son nom, mais nous avons le souvenir de sa tombe et son tumulus est encore visible. Il est dit qu'elle s'est fait enterrer avec un énorme cratère de bronze pouvant contenir, tiens-toi bien, plus de 1000 litres ! Soit 40 amphores ! Énorme n'est-ce pas ?

En plus de ce cratère, il est dit qu'elle s'est faite enterrer avec son char. Tu n'as pas connu cette époque, mais moi je me souviens des derniers chars de guerre. Déjà à cette époque, les aristocrates aimaient combattre dans ceux-ci, en tout cas parader. Et à cette époque, cela fait quand même 800 ans, ils utilisaient des chars à 4 roues. En tout cas, la légende parle d'un char de ce genre dans la tombe de la princesse.

Et pour finir, il faut que je te parle de leurs armes, car j'ai été un guerrier, même si tu te moque de moi, garnement ! Le plus simple est que tu retiennes deux choses : leurs chars, comme je te l'ai dit avant, et leurs épées. Comme pour nous, enfin, nos pères, l'arme la plus prestigieuse était l'épée, en fer, bien évidement. Mais elle était différente : plus courte et plus pointue, avec des fourreaux très décorés. Ils aimaient aussi beaucoup, comme nos pères, les chevaux qui étaient très prestigieux.

Et pourquoi est-ce que je te raconte tout ceci ? Car c'est ce qu'on devrait appeler le Premier Age du Fer, la première époque celte. Oui, ces gens dont je te parle, qui ont vécus entre 900 et 400 ans avant nous, étaient des Celtes. Non, pas encore des Helvètes, mais il y en avait en Helvétie, ils vivaient ici et nous devons honorer leur mémoire.

-Mais quand est-ce que tu vas enfin me parler des Helvètes alors... C'est bien, tous ces ancêtres, mais bon, je veux pouvoir parler de nos pères, pas de gens oubliés...

-Patience. Pour ta peine, tu vas aller me chercher de quoi manger. Et pour toi aussi, c'est l'heure de ma collation de l'après-midi.

-Pfff.... »

Bibliographie :

KAENEL G., L'an -58, les Hélvètes, Archéologie d'un peuple celte., Grandes dates, Lausanne, 2012

MATHIEU F., Le guerrier gaulois : Du Hallstatt à la conquête romaine, Errance, 2007

RAMSEYER D., L'habitat protohistorique de Châtillon-sur-Glâne, in : Archéologie Suisse 5, Zurich, 1982

SAUTER M.-R, Suisse préhistorique des origines aux Helvètes, éd. fr., Neuchâtel, 1977

Images :

Carte de l'étendue de la répartition de la culture de Hallstatt

La Tombe de Vix

Guerrier de Hallstatt

Mine de sel de Hallstatt

La Saga des Helvètes, partie 2
La Saga des Helvètes, partie 2
La Saga des Helvètes, partie 2
La Saga des Helvètes, partie 2

Voir les commentaires